Le Petit Journal 28/01/18

SupertrampDerniers articles presse et médias

Romain Da Fonseca habite à Bun, dans le val d’Azun. Il a 28 ans et possède un brevet d’état d’alpinisme et un brevet fédéral de randonnée. En 2012, il traverse les Pyrénées en 24 étapes et passe par les 33 principaux sommets de plus de 3 000 mètres en 10 jours. En 2014, il traverse à nouveau le massif en enchaînant 212 sommets de plus de 3 000 mètres en 3 mois. Depuis son plus jeune âge, Romain Da Fonseca est un amoureux de la nature. Une attirance qu’il a attisé au fil du temps par diverses expériences à son contact. Les Pyrénées sont aujourd’hui son camp de base qu’il connait comme sa poche, où il s’entraîne et prépare ses projets. Il tente, aussi, de sensibiliser les gens à tous les jardins sauvages de la planète, afin que nos sources de vie ne deviennent pas des “asiles des consciencieux” isolés. Le 3 février, Romain Da Fonseca va tenter la traversée des Pyrénées d’Ouest en Est avec des chiens de traîneaux en passant en grande partie par le versant espagnol.Il s’agit plus globalement d’une première tentative de traversée d’une chaine de montagnes accidentées complète avec des chiens, puisqu’à ce jour, le seul tracé connu est celui de Paul-Emile Victor, Michel Perez et Jacques Flotard avec leurs 6 chiens qui avaient reliés Nice à Chamonix en 1938…Cette épreuve de 900 km représente un dénivelé total de 30 000 mètres ( 3 Everest). Le traîneau sera utilisé pour la neige et et le kart pour les zones non-enneigées. Romain partira avec 8 chiens, sans sélection et sans prêt de chiens. Pour ce périple, Romain s’est entouré de très belles lignées de travail, parmi les meilleures au monde.De nombreux projets accompagnent cette traversée et notamment un reportage de 52 minutes pour TF1, un livre et une chanson écrite et composée pour le conservatoire de Tarbes et chantée par les enfants. L’éducation est aussi au programme avec plusieurs projets pédagogiques à destination des primaires et secondaires. Les écoles de la chaîne suivront la traversée en temps réel. Au total, une équipe d’environ 20 personnes assureront l’encadrement ce sportif hors normes…

 

Romain est délégué pyrénéen pour Mountain Wilderness France. Cette organisation internationale lui sert d’outil pour mener à bien son combat devenu nécessaire : celui de la sensibilisation aux espaces encore sauvages, pour la plupart sanctuaires montagneux. À contre-courant des modes mais sans être “anti” quoi que ce soit, Romain défend l’intérêt de ne pas oublier son propre jardin avant de courir la planète ; et “milite” pour la mise en valeur de projets externes à la compétition, caricature de notre société.

 

L’expédition soutiendra les associations luttant contre tout type d’abandon animal, particulièrement celui des chiens, de compagnie ou non.

 

La rédaction