Départ de la Transpyrénéenne avec les chiens

SupertrampArticles du blog

Nous voilà à Hendaye, nous petits humains fragiles et rêveurs, et les chiens, braves et énergiques. Demain matin l’océan basque sera témoin d’un départ peu banal, les premières heures d’une succession de semaines truffées de points d’interrogations auxquels il faudra répondre petit à petit.

 

La plage d’Hendaye : il y a bientôt 10 ans, je partais avec mes bâtons ; il y a presque 6 ans, j’arrivais avec mon piolet… Demain matin ce sera avec mes chiens. Une véritable victoire : parce que ce projet est préparé intensément depuis des mois et des mois et qu’encore hier nous étions en train de charger du matériel, et parce que c’est un nouveau rêve qui se réalise. Une expédition au sens « expérimentation », la recherche d’une expérience pratique et utile, la quête d’informations, d’infirmations et de confirmations. Un vrai test.

 

Avec une meute d’un peu plus de 2 ans de moyenne d’âge, qu’elle qu’en soit son issue, cette première aventure devrait apporter aux chiens quelques années d’expérience en quelques semaines… Demain matin, sur la « ligne de départ » devant laquelle s’étendent 900km et 30.000m de dénivelé (sur cartes), ils auront déjà parcouru 2.000km et 45.000m de dénivelé depuis le mois de septembre. Le 03 septembre, les premiers run de la saison n’étaient que de 3km…

 

En 1938, lorsque Paul-Émile Victor se lançait avec 6 chiens dans une expérience similaire aux abords de Nice, accompagné de Jacques Flotard et Michel Perez, il comptabilisait 3.000km de traîneau dans sa vie. Pour ma part, je dois être aux alentours des 4.000km. C’est un peu plus mais presque pareil… ce qui rend d’autant plus intéressante cette aventure, 80 ans après. Les familles des protagonistes de l’époque suivent et soutiennent activement cette traversée. De la même manière qu’en 2014 l’enchainement des 3.000m avait été soutenu par la famille de Patrick Berhault (dont je devrai en retrouver une partie sur l’itinéraire), cette expédition est donc soutenue par Daphné Victor, Claude Flotard et François Perez. J’ai à l’heure actuelle une pensée particulière vers Chamonix, pour Claude, qui souhaitait ardemment être présent demain matin, mais qui fait face depuis peu à un autre défi, de santé…

 

L’équipe est au quasi grand complet : les chiens tous en pleine forme, mes parents et mon oncle pour la logistique, Bertrand le réalisateur, Francis le photographe, Sylvie pour les ravitaillements, Jean pour l’aide évènementiel…

 

Où serons nous demain soir ? Je ne sais pas. Cela n’a aucune importance, le principal évènement de ce 03 février sera l’impulsion matinale que vous nous donnerez en bord de plage et que nous garderons en mémoire pour franchir cols et obstacles, douce houle puis déferlantes gelées, au rythme solitaire des marins. Entendez l’appel des huskies, ils sont là ! Nous vous attendons, car le rêve est l’essence de la vie, embarquez avec nous : à demain !

 

Romain

 

Suivez notre aventure ici même ou via la page Facebook : https://www.facebook.com/supertramprdf/