“Ce sont des chiens de traîneau, mais aussi de compagnie. Comme une famille. Ce sont des chiens sympas avec qui l’on peut s’amuser. Le chenil est vraiment dans la maison. À moins que ce ne soit l’inverse…” Romain Da Fonseca, le 7 janvier 2016 dans La Dépêche du Midi.


Go Supertramp Family !


discover the official kennel’s website / découvrez le site officiel de l’élevage

On this page / Sur cette page : The kennel / L’élevage | Dogs / Les chiens

The kennel / L’élevage



Assoiffé de tout maîtriser, l’être humain en oublie de se poser la question primaire : quelle est ma place sur Terre ? Nous n’avons pas créé les animaux, qui savent plutôt bien se débrouiller sans nous et n’ont pas besoin de nos bonnes grâces. Depuis la nuit des temps certains acceptent d’être domestiqués et de nous faire plaisir, uniquement pour bénéficier d’une vie plus confortable en échange.
Alors, si l’on souhaite qu’un animal nous apporte son meilleur, il faut lui donner ce qu’il vient chercher à l’intérieur de nos clôtures : un confort et une hygiène de vie au-dessus de la survie sauvage. Si l’on n’a pas les capacités de le faire, il serait donc absurde, égoïste et irresponsable de ne pas s’abstenir. Élever est un mot qui a ce double sens signifiant “améliorer” la vie, et toutes les vies ont la même valeur. Quels que soient ses animaux, un bon éleveur est avant tout un éleveur présent de la naissance à la mort de son animal.
Un chien qui n’aime pas son “maître” court pour se faire plaisir et s’arrête lorsqu’il en a marre ; un chien qui aime son maître court aussi pour faire plaisir à son maître, par respect, amour et fidélité. Les chiens doivent être nos meilleurs amis ; ici, ils font partie de la famille. Voilà l’éthique Supertramp, et toutes les méthodes pour gérer les chiens en découlent directement.

L’affixe


Les chiens de traineau ont des papiers qui permettent de connaitre leurs origines afin d’améliorer leurs qualités. Chaque élevage a un affixe propre, c’est à dire une sorte de nom de famille. L’affixe de l’élevage de Romain est “Supertramp Family’s” et se place avant le prénom du chien.

Les huskies de Sibérie


Les chiens sont comme les hommes, la perfection n’existe pas, tout dépend ce que l’on veut faire ! Les sibériens sont les plus polyvalents ; rapides, ils sont aussi rustiques et supportent des conditions très rudes (jusqu’à -60°c) tout en mangeant “peu” par rapport à d’autres chiens de traineau ; par instinct de survie ils font preuve de réserve dans leur effort, ce qui est important dans une aventure au long cours ; enfin, ils sont bien adaptés à la vie de chenil : ils n’aboient pas, sont “propres”…

L’historique


Romain a eu son premier chiot à l’automne 2014 (Jolene), et a commencé à constituer sa meute de 8 chiens l’année suivante : 4 chiots en 2015 (Luigi, Jack, Little et Luna) ; 3 chiots en 2016 (Mars, Mercure et Mi’kmaq). Les chiots sont arrivés systématiquement à 2 mois, petit à petit, un par un (sauf les deux frères Mars et Mercure)… cela permet une éducation individuelle et collective dès le plus jeune âge, pour un meilleur “vivre ensemble”.

NB : vous êtes sur la version mobile du site – le contenu est très restreint par rapport à ce que vous pourrez consulter sur un ordinateur.

Dogs / Les chiens


Il faut faire la différence entre les lignées de sport (le véritable husky, le chien de traineau sélectionné depuis 4000 ans pour ses qualités sportives) et les lignées de beauté qui ne tirent plus (où seuls les yeux bleux et la fourrure blanche séduisent). Romain s’est entouré de très belles lignées de travail, parmi les meilleures au monde. La quasi-totalité de ses chiens sont des irréductibles qui proviennent de Bretagne, dont 6 d’entre eux directement de chez Patrick Logeais (élevage “to Riders of Free Spirit”, principalement de lignée américaine “Seppalta”), musher émérite depuis trente ans et champion international régulier, qui sait le conseiller et lui fournir les meilleurs des meilleurs nordiques. Ce sont des chiens légers, compacts et explosifs, rapides. Mais ce qui a surtout charmé Romain, c’est leur intelligence et leur mental.


the dogs’s album on Facebook / l’album photo des chiens sur Facebook
  • JOLENE
    JOLENE
  • LUIGI
    LUIGI
  • JACK
    JACK
  • LITTLE
    LITTLE
  • Luna
    Luna
  • Mars
    Mars
  • PIRATE
    PIRATE
  • Mi'k
    Mi'k

Jolene


Femelle née le 13 septembre 2014.
Première arrivée, Jolene a bénéficié d’une solide éducation en solitaire pendant une demi-année… et a ensuite aidé à éduquer les suivants ! C’est la plus curieuse, toujours à fouiner à droite à gauche. Elle écoute bien, peut aller devant où elle excelle lorsque le terrain est compliqué.


Sponsorisez Jolene !

Luigi


Mâle né le 17 février 2015.
Le petit chef ! Luigi est le plus petit de la meute, mais il a un caractère bien trempé. C’est le chien de tête principal, il est très proche et intelligent (il faut le regarder dans les yeux pour comprendre !), écoute extrêmement bien, est très vif et ne ménage jamais ses forces.


Sponsorisez Luigi !

L’Jack


Mâle né le 7 avril 2015.
Jack est un grand bébé, le copain de tous… D’humeur très stable, il aime jouer et ne ferait pas de mal à une mouche. Mais attention, lorsque ça barde, il sait se faire respecter efficacement ! Il est un peu têtu et à l’attelage, c’est un vrai tracteur, toujours régulier, la force sûre de l’équipe.


Sponsorisez Jack !

Little Big Man


Mâle né le 4 août 2015.
Appelé “le p’tit gris” par Patrick étant petit chiot, Little est à présent le plus grand de l’équipe ! C’est un chien plein de vie et d’énergie et très joueur. Little est très “dur” au chenil, il ne faut pas chercher la bagarre avec lui ! C’est un super chien qui adore courir et hurle dès que ça s’arrête.


Sponsorisez Little !

Luna


Femelle née le 3 septembre 2015.
La lune blanche, pleine d’élégance et de finesse. Luna est une chienne un peu sauvage vis à vis des inconnus, mais très collante avec ceux qu’elle connait. Elle écoute aussi bien que Luigi, avec qui elle partage le leadership. D’apparence menue, elle est musclée, récupère très vite et déteste quand ça ralentit.


Sponsorisez Luna !

Mars


Mâle né le 8 avril 2016.
Mars est un petit chien sympa et très joueur, d’humeur très “joyeuse”. Comme son frère Mercure, il a une morphologie un peu plus rustique que les autres. Beaucoup trop hyper-actif, il n’est pas fait pour être leader, mais est très vigoureux et forme un tandem puissant et plein d’envie avec son frère.


Sponsorisez Mars !

Mercure (dit “Pirate”)


Mâle né le 8 avril 2016.
Mercure est le frère de Mars. Contrairement à son frère il est très méfiant et assez craintif avec les gens et/ou choses qu’il ne connait pas. Au chenil, c’est celui qui grignote les colliers ! À 1 an, il a perdu la vue de l’oeil gauche suite à un choc, c’est pourquoi il a été rebaptisé “Pirate”.


Sponsorisez Pirate !

Mi’kmaq


Mâle né le 15 juin 2016.
Mi’k, c’est le grand copain de Mars. Tous deux n’ont de cesse d’enchainer les acrobaties au chenil. Il ne laisse pas non plus de répit aux papillons… En dehors de ces jeux, Mi’k est un chien très réfléchi, qui observe beaucoup et est très discipliné. Il deviendra peut-être un bon chien de tête…


Sponsorisez Mi’k !

Daily / Au quotidien

L’élevage se trouve dans le val d’Azun, à presque 1000m d’altitude, ce qui offre aux chiens un climat plus frais et plus aéré qu’en plaine française. La vallée dispose aussi de nombreux terrains variés pour faire courir les chiens, et d’un site d’entrainement comptant 100 à 300km de pistes nordiques au-dessus de 1300m.

Le chenil est composé d’un grand parc pour les chiens où des constructions ont été réalisées pour leur permettre de travailler leur proprioception. L’ensemble de l’installation respecte les normes en vigueur, et tout a été pensé dans les détails afin de faciliter les tâches et passer le maximum de temps avec les chiens.

La majorité du temps, les chiens sont libres dans le parc, mais hors surveillance et pour dormir la nuit ils sont placés dans des chenils couverts (par 2 pour éviter les bagarres). Les planchers au sol évitent aux chiens trop plein d’énergie de manger des cailloux lorsqu’ils s’ennuient, et permettent un meilleur contrôle de l’hygiène. Chaque chenil est équipé d’une niche isolée et d’une gamelle d’eau fraiche et propre.

La cabane – également isolée afin de travailler dans de bonnes conditions en toutes saisons – est le quartier général du domaine : elle sert à stocker le matériel de sport et d’entretien du chenil, à stocker de grosses quantités de nourriture, l’armoire à pharmacie… ou encore à préparer les repas et gérer sans efforts inutiles le quotidien de la meute.

Le véhicule où sont chargés les chiens pour aller courir est garé directement dans le parc pour éviter les fugues indésirables : un sas permet d’éloigner la meute et de préserver les plaques d’immatriculation des crocs… Contrairement aux niches où ils sont à deux, dans la cellule du pick-up les chiens ont chacun leur propre box isolé et ventilé pour un transport dans des conditions optimales.

Quelques éléments courants :
1) une stake-out (en chaine ou en câble) : pour attacher les chiens hors du chenil
2) une ligne de trait avec son amortisseur
3) un harnais
4) des bottines pour les sols agressifs
5) le kart lourd pour l’entrainement
6) le traineau

Les chiens sont astreints à un véritable régime alimentaire de sportifs de haut niveau, adapté tout au long de l’année suivant les saisons, l’intensité des efforts et les repos. Le repas est un moment sacré, et, qu’ils soient libres au chenil ou attachés à la stake-out, son rituel est immuable ! “Bon app !”

Bien que nettoyé sommairement tous les jours, une fois par semaine c’est le grand ménage dans l’élevage. Les chenils, la cabane, les gamelles… sont nettoyés en profondeur chaque weekend. Deux fois par an, au printemps et à l’automne, tout le chenil (y compris les niches) est entièrement désinfecté.

L’été est une période de repos mérité ; il fait trop chaud pour travailler correctement et il faut recharger les batteries pour les premiers entrainements de l’automne. Seule la santé des chiens doit être méticuleusement surveillée pour bien aborder la saison suivante.

L’automne est la période des entrainements. Il n’y a pas encore de neige, on utilise un kart à roues. La reprise se fait en fin d’été : au départ il s’agit de muscler progressivement les chiens et de les réhabituer à courir “proprement”. Au fur et à mesure que le froid s’installera, les distances et les dénivelés seront augmentés, les séquences adaptées aux projets de l’hiver à venir… Chacun ses méthodes et ses secrets !

Avant l’hiver, le vétérinaire vient rendre visite à tous les chiens afin de mettre à jour les vaccins adéquats et de leur assurer une bonne saison. De la simple diarrhée aux agrafes après une bagarre, les petits soins réguliers ou accidentels sont effectués directement au chenil par Romain, sauf cas grave bien entendu.

L’hiver est la principale saison des chiens. C’est dans les températures négatives que les huskies sont les plus à l’aise pour courir, et la neige procure un plaisir intense à toute l’équipe ! Les soins apportés toute l’année se transforment en pur bonheur…

Au printemps, il faut “désentrainer” les chiens pour éviter de les stopper net dans leur élan et de créer un trop brusque changement de rythme de vie. C’est le moment idéal pour faire démarrer et éduquer à l’attelage les jeunes chiens ou grands chiots s’il y en a, afin qu’ils soient prêts pour leurs grands débuts à l’automne.