Hiver 2018, Romain et ses chiens relient la plage d’Hendaye à celle de Banyuls durant la première tentative de traversée des Pyrénées en attelage. Jusqu’à ce jour, la seule trace connue datait de 1938 lorsque Paul-Émile Victor, Michel Perez et Jacques Flotard avaient réalisé une expérience similaire sur une portion des Alpes.


La traversée des Pyrénées avec les chiens


a été soutenue par les familles de Paul-Émile Victor, Michel Perez, Jacques Flotard, et les sponsors suivants :


REJOIGNEZ NOTRE ÉQUIPE, SOUTENEZ L’EXPÉDITION !



et je reçois mes contreparties !


À la page 173 de son journal de 2008, Romain avait écrit : “Lors de la descente du dernier col de la journée, je croise une personne avec un husky. […] la compagnie animale est quelque chose de formidable, et jamais plus je ne partirai sans un chien, un animal de bât ou autre. […] On ne peut pas se fâcher avec un animal, il n’est que de bonne compagnie, et c’est une présence rassurante […]”
Il se trouve que d’autres aventures sans animaux ont vu le jour entre temps, mais… 10 ans après sa première traversée des Pyrénées à pied, Romain recommence enfin accompagné des chiens !


distance :
0
kilomètres

plus de la moitié de la plus longue course au monde, l'Iditarod en Alaska (1757km)


dénivelé :
0
mètres

plus de trois ascensions d'affilé de l'Everest (8848m) depuis le niveau de la mer


avec :
0
engins

suivant les conditions et les terrains : traineau, kart (trottinette et pulka)


et les :
0
athlètes

de la Family : Jolene, Luigi, Jack, Little Big Man, Luna, Mars, Mercure-Pirate, Mi'kmaq


Quoi ?


Première tentative de traversée intégrale des Pyrénées avec les chiens, en écho à l’expérience de 1938 avec Paul-Émile Victor, Michel Perez et Jacques Flotard.

Où ?


De Atlantique à la Méditerranée en passant par des cols et sommets accidentés, jusqu’à 3000m d’altitude, là où il y a ce petit 1/3 d’oxygène en moins !

Quand ?


Durant l’hiver 2018, dans la période février/mars : départ le 03 février et arrivée quelques semaines plus tard (estimatif d’un mois).

Comment ?


Entièrement avec les chiens de traineau de la Supertramp Family sans aucune sélection ou prêt de chien, sur des supports adéquats aux terrains…

Le film TV


Avec réalisateur et producteur, le premier film sur une traversée de hautes montagnes avec des chiens est directement destiné à votre TV !

Les livres


Avec un photographe également éditeur : beau-livre mêlant les photographies, le récit et le topo + une adaptation pour les enfants.

L’éducation


Suivis et projets pédagogiques avec les écoles primaires et secondaires via le soutien des inspections académiques pyrénéennes.

Notre soutien


L’expédition soutiendra les associations luttant contre tout type d’abandon animal, particulièrement celui des chiens, de cie ou non.

Démonstration


(Re)démontrer l’utilité du chien de traineau en montagne : solutions pour certains secours par exemple… Et inspirer d’autres projets de ce type.

Animal


Avec la participation de vétérinaires et l’appui de données antérieures, nous suivrons la santé des chiens et leurs performances.

Nature


Exposer un rapport sain à la nature et à l’animal : expédition hivernale de proximité limitant les transports, activité propre, complicité avec les chiens…

Environnement


Avec la participation d’un météorologue qui routera l’expédition, nous tenterons d’expliquer les problématiques environnementales.

Histoire


L’expérience des anciens est exploitée dans ce projet, comme souvent… Nous mettrons ici en avant la traversée de 1938, en comparant les évolutions.

Géographie


Nous avons la volonté de mettre en lumière les territoires traversés, et plus généralement la chaine pyrénéenne, souvent dans l’ombre des Alpes.

Philosophie


Approche sportive et sociétale essentielle : défi sportif sans aucune notion de classement, de compétition ou de concurrence, pour changer…

Technique


Tests de matériels et techniques dans des conditions de mushing extrêmes, à destination du développement des produits Supertramp Brand®.

Avec mes chiens


Jolene (swing-lead), Luigi (lead-swing), London Jack (wheel), Little Big Man (wheel), Luna (lead), Mars (team), Pirate (team), Mi’kmaq (lead-swing). Avec une moyenne d’âge de 2,5 ans !


Avec mon équipe logistique


Bernard Carrere (oncle de Romain), Natali Julien et Joseph Da Fonseca (parents de Romain) ont vécu une seconde aventure dans l’aventure !


Sylvie et Didier Cartron (ravitaillements), Elena Cobos-Garcia (traductions) et Jean Goussebayle (aide évènementiels), ont complété l’équipe ponctuellement, afin de faciliter la tâche et que tout soit bien huilé !


Avec mon équipe de terrain


Didier Angelloz (athlète, guide de haute montagne et formateur dans diverses institutions) est venu aider sur les portions de haute montagne les plus hautes. 
Frédéric Cabot (nivologue chez Météo France) a routé l’équipe de terrain afin d’avoir les prévisions les plus précises.
Maxime Charrouin a été le vétérinaire, épaulé par Delphine Clero, vétérinaire spécialisée dans les chiens de traîneau.


Avec mon équipe artistique


Bertrand Delapierre (réalisateur ; en collaboration avec le groupe Écrans du Monde/Grand Angle Production), Francis Annet (photographe-éditeur) et Claire Benoit (musicienne) ont été chargés des projets “satellites” à l’expédition afin d’immortaliser la trace !

Et avec l’expérience des anciens : la Transalpes de 1938


Durant l’hiver 1937-1938, Paul-Émile Victor, accompagné de Michel Perez et du militaire Jacques Flotard, traversent le tiers de l’arc alpin, de Saint-Étienne de Tinée à Chamonix durant 3 semaines, du 16 février au 10 mars. Un attelage de 6 chiens du Groenland est utilisé et conduit en tandem comme il était de coutume, pour parcourir les 23 étapes souvent très courtes et techniques ; parfois allouées aux repos, entrainements, ou démonstrations diverses. Un col à 3000m est franchit en traineau, tandis que trains et véhicules sont utilisés dès que possible ; l’objectif de l’époque n’était pas “sportif”.


Selon un courrier de PEV daté au 11 décembre 1937, les objectifs de cette expédition étaient d’explorer les capacités des chiens de traineau en montagne : “moyen de secours” ; “but militaire” ; “comme nouveau sport d’hiver” ; “éventuellement, comme sport de compétition, comme cela se pratique déjà au Canada”. Par rapport à la correspondance que PEV entretenait avec le capitaine Pourchier (commandant de l’EMHM), il semblerait que le but principal était tout de même à caractère militaire.


Malgré le succès de cette traversée, les solutions trouvées à l’époque tombèrent aux oubliettes face aux nouvelles technologies de la seconde guerre mondiale, et PEV fût retenu par l’Histoire “uniquement” comme un explorateur polaire.


Le flambeau a été transmis à leurs descendants directs, qui nous ont soutenus et nous ont aidés !

8 chiens face aux Pyrénées


Retrouvez la trace de la Transpyrénéenne avec les chiens de l’hiver 2018 pour vous, et pour tous les goûts : une oeuvre répartie sur 3 supports, pour 3 versions différentes !


Image

REJOIGNEZ NOTRE ÉQUIPE, SOUTENEZ L’EXPÉDITION !



et je reçois mes contreparties !

REJOIGNEZ NOTRE ÉQUIPE, SOUTENEZ L’EXPÉDITION !



et je reçois mes contreparties !

En direct


Suivez l’aventure au quotidien et en direct sur nos réseaux habituels : préparation, entrainements, news, images… Vous pourrez aussi suivre le tracé minute par minute grâce au tracker.


départ dans

-234jours -10heures -39minutes -14secondes

TRACÉ : Cartographie en direct


IMAGES, RÉCITS... : Facebook au quotidien


BRÈVES : Twitter


IMAGES : Instagram

La suite reste à écrire, les pages suivantes sont encore blanches… Livres, film, etc. sont en cours de réalisation.


COMPTE RENDU DU 13 MARS

Précommandez la trace de la Transpyrénéenne avec les chiens de l’hiver 2018 dès maintenant : 3 supports pour 3 versions différentes !


Image